Fonctions

Cette traduction est à jour.

En Elixir, comme dans tous les langages fonctionnels, les fonctions sont des citoyens de premier ordre. Nous verrons les différents types de fonctions en Elixir, ce qui les rend différentes et comment les utiliser.

Table des matières

Fonctions anonymes

Tout comme l’appellation le sous-entend, les fonctions anonymes n’ont pas de nom. Comme nous l’avons vu dans la leçon Enum, elles sont fréquemment passées à d’autres fonctions. Pour définir une fonction anonyme en Elixir, nous avons besoin des mot-clés fn et end, à l’intérieur desquels nous pouvons définir n’importe quel nombre de paramètres et de corps de fonction, séparés par ->.

Jetons un coup d’œil à un exemple basique:

iex> sum = fn (a, b) -> a + b end
iex> sum.(2, 3)
5

Le raccourci ‘&’

Utiliser des fonctions anonymes est quelque chose de tellement courant en Elixir qu’il y a un raccourci pour le faire :

iex> sum = &(&1 + &2)
iex> sum.(2, 3)
5

Comme vous l’avez peut-être déjà deviné, dans la version raccourcie nos paramètres sont disponibles en tant que &1, &2, &3, etc.

Pattern matching

Le pattern matching (ou Filtrage par motif en français) en Elixir ne se limite pas juste aux variables. Il peut être appliqué également aux signatures de fonctions, comme nous allons le voir dans cette section.

Elixir utilise le pattern matching pour identifier le groupe de paramètres correspondant, et appelle le corps de fonction correspondant :

iex> handle_result = fn
...>   {:ok, result} -> IO.puts "Handling result..."
...>   {:ok, _} -> IO.puts "This would be never run as previous will be matched beforehand."
...>   {:error} -> IO.puts "An error has occurred!"
...> end

iex> some_result = 1
iex> handle_result.({:ok, some_result})
Handling result...

iex> handle_result.({:error})
An error has occurred!

Fonctions nommées

Nous pouvons définir des fonctions nommées afin de pouvoir les appeler facilement plus tard. Ces fonctions nommées sont définies avec le mot-clé def au sein d’un module. Nous en apprendrons plus au sujet des Modules dans les prochaines leçons, mais pour l’instant, concentrons-nous seulement sur les fonctions nommées.

Les fonctions définies au sein d’un module sont utilisables par les autres modules. C’est un élément de langage particulièrement utile en Elixir.

defmodule Greeter do
  def hello(name) do
    "Hello, " <> name
  end
end

iex> Greeter.hello("Sean")
"Hello, Sean"

Si nos corps de fonction ne s’étendent que sur une ligne, nous pouvons les raccourcir encore plus avec le mot-clé do: :

defmodule Greeter do
  def hello(name), do: "Hello, " <> name
end

Armés de notre connaissance du pattern matching, explorons maintenant la récursion avec les fonctions nommés :

defmodule Length do
  def of([]), do: 0
  def of([_ | tail]), do: 1 + of(tail)
end

iex> Length.of []
0
iex> Length.of [1, 2, 3]
3

Nommage de Fonctions et Arité

Nous avons mentionné précédemment que les fonctions sont nommées par la combinaison de leur nom donné et de leur arité (nombre d’arguments). Ce qui signifie que l’on peut par exemple faire ceci:

defmodule Greeter2 do
  def hello(), do: "Hello, anonymous person!"   # hello/0
  def hello(name), do: "Hello, " <> name        # hello/1
  def hello(name1, name2), do: "Hello, #{name1} and #{name2}"
                                                # hello/2
end

iex> Greeter2.hello()
"Hello, anonymous person!"
iex> Greeter2.hello("Fred")
"Hello, Fred"
iex> Greeter2.hello("Fred", "Jane")
"Hello, Fred and Jane"

Nous avons listés les noms des fonctions dans l’exemple ci-dessus dans les commentaires. La première implémentation ne prend pas d’arguments, donc son nom sera hello/0; la seconde prend un argument et donc sera nommée hello/1, et ainsi de suite. Contrairement à la surcharge de fonctions dans d’autres langages, ces fonctions sont considérées différentes les unes des autres. (Le pattern matching, que l’on vient de décrire, ne s’applique que quand de multiples définitions sont données pour le même nombre d’arguments.)

Fonctions et Pattern Matching

Dans les coulisses du langage, les fonctions réalisent un pattern matching sur les arguments avec lesquels elles sont appelées.

Imaginons que nous avons besoin d’une fonction qui prend en paramètre un tableau associtif (une map) mais nous sommes juste intéressés par une clé spécifique. Nous sommes capables d’utiliser le pattern matching sur la présence de cette clé de la manière suivante :

defmodule Greeter1 do
  def hello(%{name: person_name}) do
    IO.puts "Hello, " <> person_name
  end
end

Maintenant imaginons que nous avons un tableau associatif décrivant une personne nommé Fred :

iex> fred = %{
...> name: "Fred",
...> age: "95",
...> favorite_color: "Taupe"
...> }

Ci-après nous avons le résultat quand nous appelons Greeter1.hello/1 avec le tableau associatif fred :

# call with entire map
...> Greeter1.hello(fred)
"Hello, Fred"

Que se passe-t-il si nous appelons la fonction avec un tableau associatif qui ne contient pas la clé :name ?

# call without the key we need returns an error
...> Greeter1.hello(%{age: "95", favorite_color: "Taupe"})
** (FunctionClauseError) no function clause matching in Greeter1.hello/1

    The following arguments were given to Greeter1.hello/1:

        # 1
        %{age: "95", favorite_color: "Taupe"}

    iex:12: Greeter1.hello/1

La raison de ce comportement est qu’Elixir réalise le pattern matching des arguments avec lesquelles une fonction est appelée par rapport à l’arité avec laquelle la fonction est définie.

Réfléchissons ce à quoi ressemblent les données quand ils arrivent dans Greeter1.hello/1 :

# incoming map
iex> fred = %{
...> name: "Fred",
...> age: "95",
...> favorite_color: "Taupe"
...> }

Greeter1.hello/1 attend un argument similaire à :

%{name: person_name}

Dans Greeter1.hello/1, le tableau associatif que nous passons (fred) est évalué par rapport à notre argument (%{name: person_name}):

%{name: person_name} = %{name: "Fred", age: "95", favorite_color: "Taupe"}

Une clé qui correspond à name dans le tableau associatif en entrée est trouvée. Nous avons une correspondance ! Et comme conséquence de cette mise en correspondance, la valeur associée à la clé :name dans le tableau à droite (i.e. le tableau associatif fred) est assignée à la variable à gauche (person_name).

Maintenant, et si nous voulons assigner le nom de Fred à person_name mais que nous voulons AUSSI conserver l’entièreté du tableau associatif représentant la personne ? Disons par exemple que nous voulons IO.inspect(fred) après l’avoir salué. A ce stade, parce que nous n’avons effectué du pattern matching uniquement sur la clé :name de notre tableau associatif, n’ayant ainsi assigné que la valeur de cette clé à une variable, la fonction n’a pas accès au reste de Fred.

Afin de le conserver, nous avons besoin d’assigner l’entièreté du tableau associatif à sa propre variable pour pouvoir l’utiliser.

Démarrons l’écriture d’une nouvelle fonction:

defmodule Greeter2 do
  def hello(%{name: person_name} = person) do
    IO.puts "Hello, " <> person_name
    IO.inspect person
  end
end

Il faut se souvenir qu’Elixir va mettre en correspondance les arguments comme ils viennent. Par conséquent dans ce cas, chaque côté va être mis en correspondance avec un argument entrant et assigné avec la valeur associée à cette mise en correspondance. Examinons le côté droit en premier :

person = %{name: "Fred", age: "95", favorite_color: "Taupe"}

Maintenant, person a été évaluée et assignée en totalité au tableau associatif fred. Passons à la mise en correspondance suivante :

%{name: person_name} = %{name: "Fred", age: "95", favorite_color: "Taupe"}

Maintenant, c’est identique à la fonction Greeter1 originale dans laquelle nous realisions le pattern matching sur le tableau associatif mais ne retenions que le nom de Fred. Ce que nous obtenons, ce sont deux variables que nous pouvons utiliser à la place d’une seule :

  1. person se référant à %{name: "Fred", age: "95", favorite_color: "Taupe"}
  2. person_name se référeant à "Fred"

Désormais quand nous appellons Greeter2.hello/1, nous pouvons utiliser toutes les information de Fred :

# call with entire person
...> Greeter2.hello(fred)
"Hello, Fred"
%{age: "95", favorite_color: "Taupe", name: "Fred"}
# call with only the name key
...> Greeter2.hello(%{name: "Fred"})
"Hello, Fred"
%{name: "Fred"}
# call without the name key
...> Greeter2.hello(%{age: "95", favorite_color: "Taupe"})
** (FunctionClauseError) no function clause matching in Greeter2.hello/1

    The following arguments were given to Greeter2.hello/1:

        # 1
        %{age: "95", favorite_color: "Taupe"}

    iex:15: Greeter2.hello/1

Nous venons ainsi de voir qu’Elixir effectue son pattern matching à plusieurs niveaux parce que chaque argument est mis en correspondance avec les données entrantes de manière indépendante, nous laissant avec les variables par lesquelles les appeler dans notre fonction.

Si nous intervertissons l’ordre de %{name: person_name} et de person dans la liste, nous obtiendrons le même résultat puisque chacun est mis en correspondance avec fred indépendamment.

Nous intervertissons la variable et le tableau associatif :

defmodule Greeter3 do
  def hello(person = %{name: person_name}) do
    IO.puts "Hello, " <> person_name
    IO.inspect person
  end
end

Et nous l’appelons avec les mêmes données que celles que nous avons utilisées avec Greeter2.hello/1 :

# call with same old Fred
...> Greeter3.hello(fred)
"Hello, Fred"
%{age: "95", favorite_color: "Taupe", name: "Fred"}

Il faut bien se rappeler que même si cela donne l’impression que %{name: person_name} = person met en correspondance %{name: person_name} avec la variable person, en fait ils sont chacun mis en correspondance avec l’argument passé en entrée.

Résumé: Les fonctions effectuent la mise en correspondance des données qui leur sont passées en entrée sur leurs arguments de manière indépendante. Nous pouvons le mettre à profit pour assigner les valeurs dans des variables différentes au sein de la fonction.

Fonctions privées

Lorsque nous ne voulons pas que d’autres modules aient accès à nos fonctions, nous pouvons utiliser des fonctions privées. Les fonctions privées sont seulement disponibles au sein de leur propre module. Elles sont définies avec le mot-clé defp :

defmodule Greeter do
  def hello(name), do: phrase <> name
  defp phrase, do: "Hello, "
end

iex> Greeter.hello("Sean")
"Hello, Sean"

iex> Greeter.phrase
** (UndefinedFunctionError) function Greeter.phrase/0 is undefined or private
    Greeter.phrase()

Guards (Gardes)

Nous avons brièvement couvert les gardes (on reprend ici la traduction en français de guards utilisée dans Programmer en Erlang, Pearson, 2010) dans la leçon sur les Structures de contrôle. Nous allons à présent voir comment nous pouvons les appliquer aux fonctions. Dès lors qu’Elixir a trouvé une correspondance sur un nom de fonction, toutes les gardes seront testées.

L’exemple ci-dessous contient deux fonctions avec la même signature. Nous allons nous servir des gardes pour déterminer laquelle des deux utiliser, en nous basant sur le type des arguments :

defmodule Greeter do
  def hello(names) when is_list(names) do
    names
    |> Enum.join(", ")
    |> hello
  end

  def hello(name) when is_binary(name) do
    phrase() <> name
  end

  defp phrase, do: "Hello, "
end

iex> Greeter.hello ["Sean", "Steve"]
"Hello, Sean, Steve"

Arguments par défaut

Si nous voulons donner une valeur par défaut pour un argument, nous utiliserons la syntaxe argument \\ valeur :

defmodule Greeter do
  def hello(name, language_code \\ "en") do
    phrase(language_code) <> name
  end

  defp phrase("en"), do: "Hello, "
  defp phrase("es"), do: "Hola, "
end

iex> Greeter.hello("Sean", "en")
"Hello, Sean"

iex> Greeter.hello("Sean")
"Hello, Sean"

iex> Greeter.hello("Sean", "es")
"Hola, Sean"

Quand nous combinons nos exemples de gardes avec les arguments par défaut, nous rencontrons un problème. Regardons cela de plus près :

defmodule Greeter do
  def hello(names, language_code \\ "en") when is_list(names) do
    names
    |> Enum.join(", ")
    |> hello(language_code)
  end

  def hello(name, language_code \\ "en") when is_binary(name) do
    phrase(language_code) <> name
  end

  defp phrase("en"), do: "Hello, "
  defp phrase("es"), do: "Hola, "
end

** (CompileError) iex:31: definitions with multiple clauses and default values require a header.
Instead of:

    def foo(:first_clause, b \\ :default) do ... end
    def foo(:second_clause, b) do ... end

one should write:

    def foo(a, b \\ :default)
    def foo(:first_clause, b) do ... end
    def foo(:second_clause, b) do ... end

def hello/2 has multiple clauses and defines defaults in one or more clauses
    iex:31: (module)

Elixir n’aime pas les arguments par défaut dans les fonctions avec plusieurs matchs, ça peut être déroutant. Pour gérer ceci, nous ajoutons une tête de fonction avec nos arguments par défaut :

defmodule Greeter do
  def hello(names, language_code \\ "en")

  def hello(names, language_code) when is_list(names) do
    names
    |> Enum.join(", ")
    |> hello(language_code)
  end

  def hello(name, language_code) when is_binary(name) do
    phrase(language_code) <> name
  end

  defp phrase("en"), do: "Hello, "
  defp phrase("es"), do: "Hola, "
end

iex> Greeter.hello ["Sean", "Steve"]
"Hello, Sean, Steve"

iex> Greeter.hello ["Sean", "Steve"], "es"
"Hola, Sean, Steve"
Caught a mistake or want to contribute to the lesson? Edit this page on GitHub!